L’Union européenne adopte de nouvelles sanctions face à la répression des manifestations en Iran et dénonce le soutien de Téhéran à Moscou


(FILES) In this file photo Iraqi demonstrators chant slogans and wave their country's national flags during ongoing anti-government demonstrations at Tahrir Square in the capital Baghdad, on October 30, 2019. - Once the epicentre of the October 2019 nationwide anti-government protest movement, the Tahrir square is now transformed. More than 600 people were killed and thousands injured during the unprecedented protests, where demonstrators denounced corruption and the "negligence" of politicians, as well as the "control" of neighbouring Iran on their country. (Photo by AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

Le témoignage bouleversant d’une militante iranienne : « 167 balles ont été retrouvées dans le corps de ma mère lors d’une manifestation pacifique »

Depuis maintenant plus de deux mois, l’Iran est le théâtre de violents affrontements entre les forces de l’ordre et le peuple iranien. Partout à travers le pays, les manifestations sont réprimées par le régime islamique en place et de nombreux témoignages font état d’atrocités commises par la police iranienne. La tragédie vécue par Roya Piraie ne fait malheureusement pas exception. Cette dernière a raconté au micro de France Inter comment elle avait perdu sa mère lors d’une manifestation pacifique à laquelle celle-ci avait assisté.