L’Ukraine livre sa première estimation chiffrée de ses gains territoriaux dans le sud

L’armée ukrainienne a affirmé lundi avoir repris aux Russes 500 km2 de territoires en deux semaines de contre-offensive dans la région de Kherson, donnant ainsi sa première estimation chiffrée de ses gains territoriaux dans le sud.

« Nos succès de ces deux dernières semaines sont assez convaincants », a dit à la presse Natalia Goumeniouk, la porte-parole militaire pour le Sud, « nous avons libéré environ 500 km2 ».

>> À lire également : L’Ukraine passe à l’offensive et libère des territoires conséquents…. sans savoir à quoi s’attendre pour la suite

Selon elle, les localités de Vysokopillia, Biloguirka, Soukhy Stavok et Myrolioubivka « sont entièrement sous bannière ukrainienne ».

L’Ukraine a annoncé avoir au total repris quelque 3.000 km2 aux Russes, pour l’essentiel au cours d’une contre-offensive éclair dans le nord-est, dans la région de Kharkiv, forçant les troupes de Moscou à se replier.

Dans le sud, l’opération ukrainienne, déclenchée un peu plus tôt, semble progresser plus lentement.

Kirill Stremooussov, le chef adjoint de l’occupation russe à Kherson, a affirmé à l’agence de presse Ria Novosti que la situation était « sous contrôle » russe.

« Une évolution comme à Kharkiv est tout simplement impossible », a-t-il affirmé.