L’UE va commencer à économiser son gaz dès la semaine prochaine

« Le règlement sur la réduction de la demande de gaz a été formellement adopté. Le texte sera publiée au Journal Officiel au début de la semaine prochaine et entrera en vigueur un jour après sa publication », a précisé la présidence sur son compte twitter. Il devrait être publié lundi et entrera en vigueur mardi, a-t-on précisé de source diplomatique européenne.

L’accord sur cette mesure a été trouvé lors d’une réunion extraordinaire des ministres de l’Energie de l’UE le 26 juillet. Un seul pays, la Hongrie, s’est opposé à cette mesure jugée « injustifiable, inutile, inapplicable et nuisible », mais l’unanimité n’était pas requise et le gouvernement hongrois n’a pas pu empêcher son adoption.

L’accord prévoit que chaque pays fasse « tout son possible » pour réduire, entre août 2022 et mars 2023, sa consommation de gaz d’au moins 15% par rapport à la moyenne des cinq dernières années sur la même période.

La mesure a été imposée par la réduction des livraison de gaz par la Russie, qui assurait jusqu’à l’an dernier quelque 40% des importations gazières de l’UE.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a appelé les États membres à se « préparer au scénario du pire » d’une cessation des livraisons de gaz par la Russie.

En cas de « risque de grave pénurie », un mécanisme d’alerte rendra « contraignante » pour les Vingt-Sept la réduction de 15%, mais cet objectif sera adapté aux réalités de chaque État, notamment aux capacités d’exporter les quantités de gaz économisées aux pays dans le besoin, grâce à une série de dérogations. Les Etats membres doivent par ailleurs reconstituer leurs stocks avant l’hiver.