L’UE priée de rappeler son représentant en RDC « dans les 48 heures »

International

Kinshasa a enjoint jeudi à l’Union européenne (UE) de rappeler dans les « 48 heures » son représentant en République démocratique du Congo, en mesure de rétorsion après le maintien des sanctions européennes visant 14 personnalités congolaises, dont le candidat du pouvoir à l’élection présidentielle. « Le gouvernement de la République démocratique du Congo invite instamment le Conseil européen à procéder impérativement dans les 48 heures au rappel de son chef de mission en République démocratique du Congo », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, à trois jours des élections générales prévues dimanche.