L’Otan renforce son unité sur fond d’une Russie « plus agressive », plus menaçante

Abonnés Christophe Lamfalussy – Envoyé spécial à Washington Publié le – Mis à jour le

International Malgré une forme d’unité, des divergences demeurent entre Européens et Américains sur le financement.

Une énorme table recouverte du drapeau de l’Otan, entourée par les 29 ministres des Affaires étrangères de l’alliance et du secrétaire-général, le Norvégien Jens Stoltenberg : tel est le décorum dans lequel l’Otan a célébré jeudi au Département d’État à Washington les 70 ans de son traité fondateur, le traité de l’Atlantique Nord.

Objectif : démentir ceux pour qui l’Otan est une organisation désuète, liée à la guerre froide.

(…)