Linda Thomas-Greenfield confirmée comme ambassadrice américaine à l’ONU

Diplomate chevronnée qui fut secrétaire d’Etat adjointe pour l’Afrique sous l’administration de Barack Obama, Linda Thomas-Greenfield, 68 ans, a été confirmée par 78 voix contre 20 à la chambre haute, qui a le pouvoir d’approuver ou de rejeter les nominations présidentielles.

Le Sénat a également confirmé mardi à une écrasante majorité Tom Vilsack, 70 ans, comme ministre de l’Agriculture, un poste qu’il avait occupé tout au long de la présidence Obama (2009-2017): 92 voix en faveur et sept contre.

D’autres membres choisis par Joe Biden pour son cabinet font face à de plus fortes résistances, dont son candidat pour diriger le ministère de la Santé, Xavier Becerra, qui passait mardi sur le gril des sénateurs en commission.

« Nous étudierons le témoignage d’aujourd’hui de M. Becerra mais j’ai du mal à voir comment un candidat aussi radical et sous-qualifié pourrait occuper un poste aussi crucial à un moment aussi critique » de la pandémie de Covid-19, a déclaré le chef des sénateurs républicains Mitch McConnell.

Les démocrates disposent d’une infime majorité au Sénat: avec 50 sièges contre 50 républicains, ils peuvent compter sur la voix de la vice-présidente Kamala Harris, qui a le pouvoir de départager les votes à égalité.

S’il garde le soutien de tous les démocrates, M. Becerra, 63 ans, pourra donc être confirmé et devenir le premier Hispanique à la tête de ce ministère.

Une autre candidate de Joe Biden, Neera Tanden, nommée pour diriger le budget à la Maison Blanche, apparaît en plus grandes difficultés après qu’un sénateur démocrate a annoncé vendredi qu’il s’opposerait à sa confirmation. Elle devra donc trouver au moins un soutien républicain pour devenir la première femme d’origine indienne à diriger le Bureau de la gestion et du budget à la Maison Blanche (OMB).

Le Sénat a jusqu’ici confirmé moins de la moitié des 23 membres du cabinet de Joe Biden, arrivé au pouvoir le 20 janvier.