L’hôpital lui refuse une transplantation car il n’est pas vacciné contre le coronavirus

Aux États-Unis, un homme, DJ Ferguson, a dû être hospitalisé en urgence en raison d’une défaillance cardiaque. Pour se rétablir, le patient a besoin d’une transplantation, petit problème, l’hôpital dans lequel il se trouve a décidé de l’enlever de la liste d’attente. Selon le père de DJ Ferguson, cette décision a été motivée par le fait que son fils n’était pas vacciné contre le coronavirus.

L’hôpital Brigham and Women’s a déclaré à la BBC qu’il ne faisait que suivre sa politique. « Compte tenu de la pénurie d’organes disponibles, nous faisons tout ce que nous pouvons pour nous assurer qu’un patient qui reçoit un organe transplanté ait la plus grande chance de survie. » Un porte-parole de l’hôpital a également ajouté que « le vaccin Covid-19 et le mode de vie des candidats à la transplantation doivent être pris en compte afin de créer à la fois la meilleure chance de réussite de l’opération et d’optimiser la survie du patient après la transplantation. »

Hospitalisé depuis le 26 novembre dernier, DJ Ferguson n’était pas vacciné car cela allait à l’encontre de ses principes fondamentaux et de ses croyances. Si les propos de l’hôpital laissent entendre que la non-vaccination du patient n’est pas le seul facteur qui a motivé une telle décision, l’affaire à fait grand bruit dans la région. Dès lors, une collecte de fond a été lancée pour aider DJ Ferguson. La personne à l’origine de cette collecte avance d’ailleurs que l’Américain a également refusé le vaccin car il craignait de subir une inflammation cardiaque, un effet secondaire rare et temporaire de la vaccination contre le coronavirus.

Interrogé par CBS News, le Dr Arthur Caplan, responsable de l’éthique médicale à la faculté de médecine Grossman de l’université de New York, a quant à lui expliqué qu’après une opération du type transplantation cardiaque, les patients présentent un système immunitaire nul. Dés lors, un simple rhume pourrait leur être fatal.

À l’heure actuelle, DJ Ferguson est toujours hospitalisé, son état ne permettrait pas de le transférer vers un autre établissement. Selon la famille de ce père de deux enfants, qui attend d’ailleurs un troisième enfant, l’homme serait très faible et commencerait à manquer de temps. “Mon garçon se bat de manière sacrément courageuse et il a de l’intégrité et des principes auxquels il croit vraiment, ce qui fait que je le respecte d’autant plus. C’est son corps. C’est son choix”, a confié David Ferguson.

Actuellement, plus de 63% de la population américaine a reçu ses deux doses de vaccin et environ 40% ont déjà bénéficié de leur booster.