L’histoire rocambolesque de l’imposteur de Stanford, ce faux étudiant qui a vécu un an dans les dortoirs de l’université

Après un jeu de cache-cache, William Curry, qui s’est fait passer pendant près d’un an pour un étudiant de Stanford, a finalement été expulsé des bâtiments de l’université. Définitivement, semble-t-il. Cette semaine, l’université a présenté ses excuses dans un communiqué de presse. C’est la première fois qu’elle a officiellement reconnu la présence d’un faux étudiant dans ses résidences.

Depuis un an, l’individu logeait en effet dans différents dortoirs de l’université, changeant régulièrement de résidence. Il dormait apparemment dans des chambres temporaires, réservées aux étudiants qui devaient changer de logement sur le campus. Pour justifier sa présence, il s’était présenté aux autres comme étant un étudiant de Stanford, explique le Washington Post. Selon le Daily Mail, l’homme, qui affirmait avoir 20 ans, s’est fait passer pour un athlète ayant décroché une bourse ou un étudiant en pré-médecine venant de l’Université de Duke. Il aurait même participé à plusieurs événements étudiants. Il connaissait donc beaucoup de jeunes logeant légalement dans les résidences.

« À chaque fois qu’on le voyait, on le laissait entrer, car on pensait qu’il connaissait des gens. Il était toujours avec les joueurs de foot », a déclaré un jeune.

Cependant, plusieurs étudiants ont fini par se plaindre de lui, l’accusant d’être entré par effraction dans certains dortoirs et d’avoir harcelé son ex-petite-amie, présente dans une des résidences.

Pourquoi un faux étudiant a-t-il rejoint l’université ?

Interrogé par le Stanford Daily sur les raisons de sa présence, William Curry a simplement expliqué qu’il « rencontrait des gens et socialisait, comme on le faisait à l’université ». Il a aussi affirmé avoir gagné de l’argent pendant tout ce temps en jouant au poker et en s’intéressant aux cryptomonnaies.

Bien qu’une plainte a été déposée contre lui, l’université n’a pas communiqué sur cet intrus à toutes les résidences. Résultat : le jeune a pu aller et venir dans différents bâtiments, en déjouant la sécurité. Dès qu’il était éjecté d’un endroit, il allait dans un autre. Certains membres du personnel ne savaient pas que l’homme n’avait pas le droit d’être là et ne l’ont donc jamais empêché d’entrer.

Quelle décision a pris l’université contre le faux étudiant ?

L’établissement a finalement obtenu plusieurs lettres d’éloignement (condition nécessaire avant de pouvoir l’expulser) mais a eu du mal à remettre la main sur l’homme. Fin octobre, le jeune homme a pu être retrouvé et expulsé définitivement.

« Alors que l’Université de Stanford a mis en place des protocoles et des politiques pour empêcher les non-étudiants d’entrer et de vivre dans nos résidences, les aspects uniques de cette affaire et la persistance et la capacité de M. Curry à intégrer notre communauté étudiante ont clairement indiqué que des lacunes existent dans ces protocoles », a déclaré le porte-parole de l’établissement. « Nous entreprendrons immédiatement un examen pour nous assurer que nos procédures ne permettent pas que ce type d’incident se reproduise. »