L’ex-roi d’Espagne Juan Carlos compte faire appel à Londres pour réclamer son immunité

Corinna zu Sayn-Wittgenstein-Sayn, 58 ans, une femme d’affaires danoise, poursuit Juan Carlos afin d’obtenir des dommages et intérêts pour des faits supposés de harcèlement.

La Haute Cour de Londres a estimé la semaine dernière que Juan Carlos « n’était plus un ‘souverain’ ou un ‘chef d’État’ lui conférant l’immunité personnelle ».

Elle a infligé ainsi un revers pour l’ex-roi d’Espagne de 84 ans qui vit en exil aux Émirats arabes unis, alors que la justice espagnole avait classé sans suite début mars trois enquêtes le visant notamment pour corruption et malversations.

Mardi, lors d’une audience devant la Haute Cour, les avocats de Juan Carlos ont annoncé qu’ils comptaient interjeter appel de la décision. Ils devront pour ce faire s’adresser à la cour d’appel qui, selon la procédure anglaise, peut accorder ou refuser ce droit.

Dans l’attente de cette décision, le juge Matthew Nicklin a indiqué qu’il ajournait au 8 juillet l’affaire.