L’état d’urgence déclaré dans tout l’Ontario, épicentre de la contestation anti-mesures sanitaires

« Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour assurer la réouverture de la frontière. Et aux habitants d’Ottawa assiégés, je leur dis: nous allons veiller à ce que vous puissiez reprendre une vie normale dès que possible », a déclaré Doug Ford, lors d’une conférence de presse.

Le centre de la capitale fédérale canadienne, située en Ontario, est paralysé depuis deux semaines par des manifestants qui demandent le retrait de toutes les mesures sanitaires anti-Covid et refusent de quitter les lieux.

Ils bloquent également le pont Ambassador, axe commercial essentiel qui relie l’Ontario et la ville américaine de Detroit. Plus de 25% des marchandises exportées entre les Etats-Unis et le Canada y transitent.

« Nous ferons tout ce qu’il faut pour mettre fin à ces occupations », a ajouté le Premier ministre Doug Ford avant de s’adresser directement aux manifestants: « Rentrez chez vous maintenant. »

« Nous allons promulguer de toute urgence des ordonnances qui diront clairement qu’il est illégal de bloquer et d’entraver la circulation des biens, des personnes et des services le long des infrastructures essentielles », a-t-il précisé.

Le Premier ministre conservateur de l’Ontario est sous le feu des critiques depuis plusieurs jours pour son inaction face aux manifestants, que beaucoup attribue à des calculs politiques. Il est candidat à sa réélection en juin.