Les Verts allemands en perte de vitesse suite à plusieurs polémiques: « Leur image en a pris un coup »

La cadence ralentit du côté des écologistes allemands. Partis sur les chapeaux de roues en avril, lors du lancement de leur campagne électorale, les Verts (Bündnis 90/Die Grünen) marquent désormais le pas dans les sondages. À trois mois et demi des législatives et à la veille de l’ouverture de leur congrès national, ils restent certes la deuxième force politique du pays dans les divers sondages, avec plus de 20 % d’intentions de vote et deux élections régionales prometteuses en mars dans l’Ouest de l’Allemagne, mais ils perdent de la vitesse et ne sont quasi plus placés devant les chrétiens-démocrates (CDU/CSU) comme cela a été le cas plusieurs fois en mai.