Les pays de l’OTAN réagissent après l’attaque en Pologne : « Nous condamnons fermement l’incident »

Comme annoncé ce mardi soir, deux missiles auraient touché le village de Przewodow, à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine. Deux personnes seraient décédées dans des explosions qui seraient accidentelles. Une réunion d’urgence a été décrétée en Pologne et se déroule actuellement.

Rapidement, les réactions ont afflué dans le monde entier. A commencer par Alexander De Croo. « La Belgique condamne fermement l’incident survenu sur le territoire polonais et adresse ses plus sincères condoléances à la famille des victimes et au peuple polonais. La Belgique est aux côtés de la Pologne. Nous faisons tous partie de la famille de l’OTAN qui est plus que jamais unie et équipée pour nous protéger tous », a déclaré le Premier ministre.

Charles Michel, le président du Conseil européen, a lui aussi eu un mot pour le peuple polonais après la mort de deux personnes. « Choqué par la nouvelle d’un missile ou autre munition ayant tué des personnes sur le territoire polonais. Mes condoléances aux familles. Nous sommes aux côtés de la Pologne », a-t-il écrit sur Twitter.

De son côté, l’Elysée annonce dans un communiqué que Emmanuel Macron « a pris contact » avec la Pologne et envisage une « discussion » demain au G20.

Le ministre des Affaires étrangères estonien a également réagi sur Twitter. « Les dernières nouvelles en provenance de Pologne sont très préoccupantes », a-t-il commencé. « Nous nous consultons étroitement avec la Pologne et les autres alliés. L’Estonie est prête à défendre chaque pouce du territoire de l’OTAN. Nous sommes pleinement solidaires de notre proche allié, la Pologne. »

Son homologue lituanien lui a vite emboîté le pas. « Nouvelles inquiétantes en provenance de Pologne ce soir avec au moins deux explosions. Gardons un contact étroit avec nos amis polonais. La Lituanie est fortement solidaire. »

De son côté, le Royaume-Uni a annoncé qu’il était en étroite liaison avec ses alliés suite aux différentes informations. « Nous enquêtons sur ces rapports et assurons une liaison étroite avec les Alliés », a déclaré un porte-parole du Bureau britannique des affaires étrangères à CNN.

De leur côté, les Etats-Unis ont assuré faire tout ce qui était possible pour comprendre les événements survenus ce mardi soir. Toujours pour CNN, un haut responsable de la Maison Blanche a déclaré qu’il n’avait aucune confirmation d’une frappe de roquette ou de missile en Pologne mais que la lumière serait faite. Il est actuellement un peu plus de 3 h 30 à Bali, en Indonésie, où le président américain Joe Biden assiste au sommet du G20.