Les parents d’Archie, le Britannique de 12 ans en état de mort cérébrale, portent le dossier devant la Cour européenne des droits humains: « Nous ne l’abandonnerons pas »

Les parents d’Archie Battersbee, ce Britannique de 12 ans en état de mort cérébrale, continuent de s’opposer à l’arrêt de son traitement, même après que tous les tribunaux britanniques ont rejeté leur demande. Quelques heures avant l’arrêt des soins, les avocats de la famille ont décidé de porter l’affaire devant la Cour européenne des droits humains à Strasbourg, indique le groupe médiatique britannique PA. Archie a subi une lésion cérébrale lors d’un incident survenu chez lui en avril. Selon sa mère, il aurait pris part à un défi en ligne dans lequel les participants tentaient délibérément de perdre connaissance. L’enfant n’a jamais repris conscience depuis et est en état de mort cérébrale.

L’équipement qui permet actuellement de garder le garçon en vie dans un hôpital de l’est de Londres devait normalement être débranché à 11h00, heure locale (12h00en Belgique).

« Nous prions et espérons maintenant une décision positive du tribunal », a déclaré la mère du garçon. « Jusqu’au bout, nous n’abandonnerons pas Archie. »

« Une demande de mesure d’urgence visant à suspendre l’arrêt des soins a bien été reçue par la Cour ce matin », a confirmé le service de presse de la CEDH, interrogé par l’AFP. « La décision de la cour devrait être rendue dans la journée », a-t-il précisé.

Il s’agit d’une demande formulée au titre de l’article 39 du règlement de la Cour, toujours compétente au Royaume-Uni malgré le Brexit, qui lui permet d’ordonner des « mesures provisoires » lorsque les requérants sont exposés à « un risque réel de dommages irréparables » pour leur vie.