Les incendies gagnent du terrain en Espagne au dernier jour de la canicule

Le plus important de ces feux de forêt était encore hors de contrôle samedi après-midi dans la Sierra de la Culebra, un massif montagneux de la région de Castille-et-Léon (nord-ouest), près de la frontière avec le Portugal.

D’après les autorités régionales, « 19.765 hectares ont brûlé » dans cet incendie géant, qui a débuté mercredi soir avant de s’étendre au cours des dernières 24 heures, favorisé les températures élevées et la présence d’un vent sec.

Onze village regroupant plusieurs centaines de personnes ont dû être évacués face à la menace des flammes, qui ont entraîné la fermeture d’une route nationale et d’une ligne de train à grande vitesse entre Madrid et la région de Galice (nord-ouest).

« Près de 500 professionnels » sont mobilisés pour éteindre cet incendie, dont des membres de l’Unité militaire d’urgence (UME), spécialisée dans ce type d’intervention, a précisé le gouvernement régional de Castille-et-Léon sur Twitter.

Les pompiers espagnols continuaient par ailleurs de lutter contre plusieurs incendies en Catalogne, notamment à Artesa de Segre et Baldomar, dans la province de Lérida, où le feu a détruit plus de 2.000 hectares de forêt.

La situation est « très compliquée », ont reconnu sur Twitter les pompiers catalans, alors qu’un nouvel incendie important s’est déclaré samedi après-midi à Olivella, près du parc natural El Garraf.

43,5°C à Saint-Sébastien

En Navarre, un autre feu de forêt a entraîné l’évacuation de près de 2.500 personnes du zoo et parc d’attraction Sendaviva. « Les animaux du parc » sont restés à l’intérieur mais « sont hors de danger », ont assuré les pompiers de la région sur Twitter.

Vendredi, un autre incendie près de Tolède, dans la région de Castille-la-Manche (centre) avait entraîné l’évacuation de 3.200 personnes dans un autre parc d’attraction: le Puy du Fou Espagne.

Ce parc à thème historique, filiale du Puy du Fou français, inauguré en mars 2021, a finalement « rouvert ses portes » samedi, selon la direction, l’incendie ayant été maîtrisé par les services de secours.

Cette série de feux de forêt survient alors que l’Espagne est confrontée depuis une semaine à une vague de chaleur extrême et inhabituelle à cette époque de l’année, considérée par les scientifiques comme une conséquence du réchauffement climatique.

Selon l’Agence météorologique espagnole (Aemet), des températures très élevées ont encore été enregistrées samedi, notamment à Saint-Sébastien, dans le Pays basque (43,5°C), et Saragosse, au pieds des Pyrénées (42°C).

Cette canicule, qui a débuté voilà une semaine et qui touche également la France et l’Italie, devrait prendre fin dimanche, grâce à une masse d’air plus froid venant de l’ouest, selon l’Aemet.

L’Espagne, qui a connu cette année son mois de mai le plus chaud depuis le début du siècle selon l’agence météorologique, a déjà traversé quatre épisodes de températures extrêmes au cours des dix derniers mois, en incluant la vague de chaleur actuelle.