Les Etats-Unis ont tué le chef d’Al-Qaïda

« L’opération a été réussie et n’a fait aucune victime civile », a précisé cette source auprès de journalistes.

La cible de l' »opération antiterroriste réussie » en Afghanistan annoncée lundi par un haut responsable américain était le chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, tué au cours du week-end lors d’une frappe de drone, selon les médias américains.

Zawahiri avait pris la tête de l’organisation terroriste après la mort d’Oussama Ben Laden en 2011. Le président américain Joe Biden doit s’exprimer sur le sujet lors d’une allocution télévisée à 19H30 (23H30 GMT).

Cette annonce intervient près d’un an après le chaotique retrait d’Afghanistan des forces américaines, qui avait permis aux talibans de reprendre le contrôle du pays vingt ans après.

Les Etats-Unis avaient par ailleurs annoncé mi-juillet avoir tué le chef du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, Maher al-Agal, lors d’une frappe de drone, opération qui avait « affaibli de façon considérable la capacité de l’EI de préparer, financer et conduire ses opérations dans la région », selon un porte-parole de l’armée américaine.