Les déclarations chinoises sur une faible efficacité des vaccins sont un « malentendu »

Samedi, Gao Fu avait déclaré lors d’une conférence de presse que « les autorités (chinoises) devraient envisager des moyens de résoudre le problème de l’efficacité insuffisante des quatre vaccins » contre le coronavirus produits et exportés par la Chine. Lundi, il a souligné qu’il avait simplement partagé un « point de vue scientifique » selon lequel une adaptation de la séquence vaccinale ou le mélange de plusieurs vaccins constituaient des options pour améliorer la protection contre le coronavirus.

« Les taux d’efficacité des vaccins élaborés partout dans le monde sont tantôt élevés, tantôt bas. Comment augmenter leur efficacité, voilà une question que les scientifiques du monde entier continuent de se poser », a affirmé Gao Fu.

Les déclarations samedi du responsable chinois avaient fait grand bruit puisque, pour la première fois, un expert chinois de haut rang faisait publiquement allusion à l’efficacité relativement faible des vaccins disponibles dans le pays, alors que la Chine poursuit sa campagne de vaccination et exporte ses vaccins dans le monde entier.

La Chine utilise actuellement quatre vaccins, dont les taux d’efficacité publiés sont inférieurs à ceux développés en Occident, comme l’américano-allemand Pfizer/BioNTech (95%) et celui de la société de biotechnologie américaine Moderna (94,1%). La société chinoise Sinovac a ainsi indiqué que les essais réalisés au Brésil sur son vaccin permettent d’éviter une infection dans environ 50% des cas. L’efficacité des deux vaccins de Sinopharm s’élève à 79% et 72%, tandis que celle du produit de CanSino est de 65%.