Les conservateurs de Boris Johnson perdent les deux élections partielles, démission du président du parti

Le Premier ministre britannique Boris Johnson et son parti conservateur ont subi vendredi deux défaites cuisantes lors d’élections législatives partielles, notamment dans une circonscription du sud-ouest de l’Angleterre détenue par les Tories depuis plus d’un siècle.

Les conservateurs ont perdu ce siège de Tiverton et Honiton au profit des libéraux-démocrates centristes, et la circonscription de Wakefield (nord de l’Angleterre) a été récupérée par le principal parti d’opposition, le Parti travailliste.