L’émission « The Voice » interrompue aux Pays-Bas après des accusations de comportements sexuels déviants et d’abus de pouvoir

La chaîne néerlandaise RTL a suspendu la diffusion de l’émission « The Voice of Holland » aux Pays-Bas. La production du concours télévisé de chant, ITV, a en effet reçu un rapport faisant état de possibles inconduites sexuelles et d’abus de pouvoir. « Sur la base de ces allégations, le producteur ITV a été contacté et il a été mutuellement convenu qu’ITV allait immédiatement lancer une enquête minutieuse et indépendante », a déclaré RTL dans un communiqué. « The Voice of Holland » reprendra (peut-être) lorsque « plus de clarté » sera faite sur l’affaire.

L’enquête sur ces faits a démarré en été, quand le créateur du média digital BOOS, Tim Hofman, a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour trouver « des personnes qui ont travaillé ou participé à un concours de talents aux Pays-Bas et qui ont vécu, vu ou entendu des choses qui ne sont pas acceptables ». BOOS avait en effet reçu des témoignages sur le sujet, et cherchait à mener l’enquête. Après avoir rassemblé de nouvelles déclarations sur des comportements inappropriés dans « The Voice of Holland », l’équipe a donc envoyé un rapport à ITV.

RTL, qui n’avait pas connaissances de telles allégations, a qualifié les informations de BOOS de « très graves et choquantes ». « Nous prenons cela très au sérieux. Les participants, les employés, tout le monde doit pouvoir travailler en toute sécurité. Il n’y a pas de place pour l’interprétation ici. La priorité est maintenant de mettre les faits sur la table », a commenté la chaîne.

Un juré et un musicien concerné

Les noms des personnes accusées de « comportement sexuellement transgressif » n’ont pas été révélés officiellement, mais depuis la suspension de l’émission, deux personnes sont sorties du silence. Ali B., membre du jury de « The Voice of Holland » a confié au Telegraaf qu’il était visé par une plainte. « C’est une accusation sur quelque chose qui se serait passé il y a longtemps, mais ce n’est pas vrai », a répliqué le rappeur néerlandais, qui se dit « 100% innocent ». Par contre, Jeroen Rietbergen, le chef d’orchestre du programme de chant, a annoncé sa démission avec effet immédiat suite à la parution du rapport. Le musicien a admis les accusations, reconnu les faits et émis des regrets.