Le variant hybride « Deltacron » détecté au Royaume-Uni : ce que l’on sait

La mise à jour, ce vendredi, de l’Agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni a indiqué que la « recombinaison Delta x Omicron » faisait actuellement l’objet d’une « surveillance et d’une enquête ». Cette forme hybride aurait été identifiée chez un patient dans le pays.

Selon le Mirror, la mutation se serait produite chez une personne ayant contracté au même moment les deux variants. Il ne s’agit à l’heure actuelle que d’une hypothèse et il n’est pas encore possible de savoir si la mutation a eu lieu d’abord au Royaume-Uni ou dans un autre pays. On ignore, à ce stade, la viralité et la transmissibilité de ce variant hybride.

Selon le Dailymail, les responsables ne seraient pas inquiets car le nombre de cas est « faible ». Celui-ci n’a toutefois pas été révélé.

La nouvelle découverte ne serait pas liée à celle du virologue Leondios Kostrikis, qui avait identifié « Deltacron » il y a un mois, selon BNO News, une agence de presse néerlandaise. De nombreux experts avaient, à l’époque, indiqué qu’il s’agissait probablement d’une erreur de laboratoire.