Le roi Philippe exprime ses « regrets » au président congolais. Pourquoi pas (encore) des excuses ?


Le roi Philippe exprime ses "regrets" au président congolais. Pourquoi pas (encore) des excuses ?

AfriqueAnalyse

Antoine Clevers

Abonnés Publié le

« Je tiens à exprimer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé. » Dans une lettre adressée au président congolais, Félix Tshisekedi, à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance du Congo, ce mardi 30 juin, le roi Philippe a dénoncé et regretté les atrocités commises sur les populations locales par la puissance belge durant la période coloniale et avant cela, à l’époque de l’État indépendant du Congo (c’est-à-dire l’entreprise coloniale personnelle de Léopold II). La lettre tranche avec le discours, devenu peu audible, du roi Baudouin.