Le renseignement russe a arrêté un Russe soupçonné d’espionner pour l’Ukraine

« Le FSB a découvert qu’un citoyen russe (commettait un acte) de haute trahison en transmettant des informations à l’Ukraine au détriment de la sécurité de la Fédération de Russie », ont déclaré les services de sécurité dans un communiqué.

Selon le communiqué, cet habitant non identifié de la région de Moscou, qui dirigeait une usine aéronautique, « a photographié des fragments de plans de pièces d’avions de combat avec un téléphone portable, avant de les envoyer à un citoyen ukrainien (…), un employé d’une usine d’avions à Odessa », ville du sud de l’Ukraine.

Les faits se seraient déroulés « lorsqu’il était directeur technique d’une usine aéronautique et avait accès à des documents classés ‘top secret' », a indiqué le communiqué.

Une enquête pour « haute trahison » a été ouverte, a précisé le FSB, un crime puni en Russie par de très lourdes peines de prison. Le suspect a été placé en détention.

Dans la foulée du lancement de son offensive militaire en Ukraine, la Russie a renforcé son arsenal législatif face à toutes voix dissonantes du conflit. Des centaines de Russes, accusés d’avoir « discrédité » l’armée russe, ont notamment été poursuivis pour avoir critiqué l’intervention.