Le président turc Erdogan affirme que La Turquie « n’a pas de vues sur le territoire de la Syrie »

« Nous n’avons pas de vues sur le territoire de la Syrie (…) Le régime [de Damas] doit en être conscient », a-t-il déclaré lors de son vol retour d’Ukraine à des journalistes, selon des propos rapportés vendredi par les médias turcs.

Le président turc a réaffirmé que l’armée d’Ankara — présente dans des zones du nord du territoire syrien limitrophes de la Turquie — était « prête » à tout moment pour lancer une nouvelle offensive.

Entre 2016 et 2019, l’armée turque a lancé trois opérations d’envergure dans le nord de la Syrie visant les milices et organisations kurdes.

Ankara dit vouloir créer une « zone de sécurité » de 30 kilomètres à sa frontière sud.

Mardi, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) avait rapporté que dix-sept personnes avaient été tuées dans des frappes aériennes turques sur une position tenue par le régime syrien près de la frontière turque, après des affrontements nocturnes entre les forces d’Ankara et les combattants kurdes.

Le président Erdogan, qui s’est rendu jeudi en Ukraine pour la première fois depuis le début de l’invasion russe, a également appelé à « renforcer » la coordination avec Moscou dans le nord de la Syrie pour lutter contre le « terrorisme ».