Le premier chargement de céréales ukrainiennes a atteint les côtes turques

Parti d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine, lundi matin avec 26.000 tonnes de maïs destinées au Liban, le Razoni, un cargo sous pavillon sierra-léonais, doit passer la nuit ancré au large des côtes de Turquie et sera inspecté mercredi matin par une équipe internationale à l’entrée du Bosphore, a précisé le ministère turc de la Défense.

Il s’agit de la première exportation autorisée en vertu de l’accord signé le 22 juillet à Istanbul entre l’Ukraine et la Russie, via une médiation de la Turquie et sous l’égide des Nations unies, pour débloquer les ports ukrainiens et soulager les marchés agricoles.

Selon les photographe et vidéaste de l’AFP postés sur le rivage, le bateau, long de 186 mètres, est arrivé en vue des côtes peu avant 19H00 locales (16H00 GMT).

Selon le ministère de la Défense, le bateau était attendu « à l’entrée du Bosphore autour de 21H00 » (18H00 GMT).

L’inspection, réclamée par Moscou qui voulait s’assurer de la nature de la cargaison, sera « effectuée par une délégation composée de représentants turcs, russes, ukrainiens et de l’ONU puis le Razoni poursuivra sa route », a précisé à la presse mercredi l’amiral turc Özcan Altunbulak, patron du Centre de coordination conjointe (CCC) qui supervise les opérations.