Le pape Pie XII face au régime nazi (Podcast)

D’abord de la fumée blanche qui s’échappe de la Chapelle Sixtine, ensuite une locution latine : “Habemus Papam”. Nous sommes le 2 mars 1939 sur la Place Saint-Pierre de Rome. Après trois tours de scrutins, les 62 cardinaux élisent le cardinal Eugenio Pacelli comme successeur de Pie XI décédé vingt jours plus tôt. Le favori du Pape défunt choisira le nom de Pie XII. Quelques mois avant le début de la Seconde guerre mondiale, le camerlingue et secrétaire d’État du Vatican prend la tête de l’Église catholique à l’âge de 63 ans.

À écouter également: La nativité, le vrai du faux sur la naissance de Jésus (Podcast)

Son pontificat durera 19 ans. Il sera décrié par certains dramaturges et observateurs. Son bilan sera dès lors contesté après sa mort. En cause, son rôle et son impartialité apparente pendant la guerre et la shoah. Mais voilà, depuis, les archives du Vatican ont été rendues publiques. Une aubaine pour les historiens.

À écouter également: Stéphanie de Belgique, la princesse qui devait succéder à l’impératrice Sissi (Podcast)

Pour “Parlons d’Histoire”, les historiens Vincent Dujardin (UCLouvain), Jan De Volder (KULeuven) et Cécile Vanderpelen (ULB) se penchent sur le pape Pie XII face à la barbarie nazie. Qu’a-t-il fait pour secourir les victimes ? Que révèlent les archives du Vatican sur cette période sombre ? Comment expliquer le positionnement du Vatican face aux nazis ? Quel est le réel pouvoir politique du Pape face à un régime dictatorial ? Et sur quoi les historiens sont-ils en accord et en désaccord ?