« Le monde doit nous aider », lance le maire de Kiev

« Nous sommes préparés au pire en Ukraine, le monde doit maintenant nous aider », a-t-il déclaré au journal allemand Bild am Sonntag.

« L’Occident doit comprendre qu’après l’Ukraine viendra le tour des Etats baltes. Nous n’en sommes qu’au début », a prévenu l’édile, faisant référence à une soif de « pouvoir mondial » du président russe Vladimir Poutine.

« Lorsque le chancelier allemand Olaf Scholz et les autres chefs d’Etats vont discuter » avec ce dernier, « ils doivent lui faire comprendre une chose: notre pays se protègera contre une attaque et cela aura des conséquences graves », a encore assuré M. Klitschko.

M. Scholz prévoit de rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelenski lundi et M. Poutine mardi.

Vitali Klitschko, ex-champion du monde de boxe, avait déclaré au début du mois qu’il n’hésiterait pas à « prendre un fusil d’assaut et se battre pour l’Ukraine » en cas d’agression russe.