Le métro de New York sur de mauvais rails: « Les gens s’y sentent mal à l’aise, malgré les nombreuses patrouilles de police »

42e rue et 7e avenue. En sous-sol de l’emblématique Times Square, un des nœuds du métro de New York les plus courus de la ville. Là où se croisent douze lignes de navetteurs, la fréquentation du site, particulièrement en soirée, peut donner le malaise. Passés les fréquents mendiants, rarement agressifs, les voyageurs les plus perturbateurs consistent en la cohorte d’individus en déshérence mentale, houspillant régulièrement les autres navetteurs, suscitant un sentiment tantôt d’insécurité, tantôt d’effroi. Clara, Française installée à New York depuis deux ans, préfère déserter le métro passé vingt heures – même si elle reconnaît que l’insécurité est plutôt ressentie que réelle. « C’est le

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité