Le dernier adieu à la reine Elizabeth

Près d’un million de Britanniques sont attendus sur le chemin du cortège qui va transporter, ce lundi matin à Londres, le cercueil de la reine Elizabeth, qui a eu tant d’influence sur le Royaume-Uni durant ses 70 ans de règne et suscité un regard curieux et bienveillant dans le reste du monde. De Westminster Hall, où il a été exposé durant plusieurs jours, le cercueil prendra à 10 h 44 le court chemin jusqu’à l’abbaye de Westminster où auront lieu les funérailles, avant de prendre la direction, vers 12 h 15, de Wellington Arch à Hyde Park Corner. Il sera ensuite placé dans le corbillard royal pour prendre la direction du château de Windsor, la résidence préférée de la Reine, à 50 km de Londres.,

Après une cérémonie en présence des 15 Premiers ministres issus du « Royaume de Commonwealth », Elizabeth II sera inhumée dans l’intimité au sein de la chapelle Saint-Georges du château auprès de son père le roi George VI et son époux le prince Philip, décédé en 2021.

Dès mardi, le deuil national sera levé, mais la famille royale continuera à observer cette période de deuil pendant sept jours, jusqu’au 26 septembre.

Deux mille invités dans l’abbaye de Westminster

Dès dimanche, des dizaines de chefs d’État et de gouvernement, des membres de familles royales sont arrivés à Londres pour participer dans la soirée à une réception à Buckingham Palace organisée par le roi Charles III. Ils figurent parmi les 2 000 invités attendus avant 11 heures ce lundi dans l’abbaye de Westminster où auront lieu les funérailles d’État. « La Reine ne voulait pas d’un service long et ennuyeux », a prévenu, au courant des souhaits exprimés de longue date par la défunte, l’ancien archevêque anglican John Sentamu au micro de la BBC. « Vous n’allez pas trouver de l’ennui, mais vous allez être porté à la gloire en entendant le service » religieux. Justin Welby, l’archevêque de Canterbury, est chargé de prononcer le sermon.

Le roi des Belges, Philippe, et la reine Mathilde sont arrivés dimanche à Londres. Ils devaient s’incliner dans la soirée sur la dépouille de la reine Elizabeth. Les présidents Joe Biden, Emmanuel Macron, Recep Tayyip Erdogan, l’empereur japonais Naruhito, les têtes couronnées d’Europe, de même que les Européens Ursula von der Leyen et Charles Michel seront présents.

Quelques absences notables

En revanche, il y a quelques absences notables : le président Vladimir Poutine n’a pas été invité tandis que le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane (MBS) a renoncé à la dernière minute à participer aux cérémonies, selon Reuters, probablement en raison de la levée de boucliers que son invitation a suscitée parmi les défenseurs des droits de l’homme. Il est remplacé par le prince Turki ben Mohammed al Saoud, qui a rang de ministre d’État.

Le président chinois Xi Jinping sera, lui, représenté par son vice-président Wang Qishan. Une délégation officielle chinoise s’est vu refuser le droit de se recueillir devant le cercueil de la Reine. De très nombreuses télévisions vont retransmettre les cérémonies, dont LN24, la Une, RTL, Een et TF1.