« L’Algérie est un leader régional de la sécurité », responsable US

Le 31e Sommet arabe qui s’est tenu à Alger, les 1er et 2 novembre passés, a vu la présence de nombreux Chefs d’Etats arabes, d’invités d’honneur, mais aussi d’autres invités politiques de différents pays, dont les Etats-Unis, avec la présence de la secrétaire d’État adjointe par intérim des États-Unis pour les affaires du Proche-Orient, Yael Lambert et Elisabeth Moore Aubin, l’ambassadrice américaine en Algérie.

Le Département d’Etat américain a révélé sa volonté de renforcer la coopération avec l’Algérie dans divers domaines, la considérant comme un leader régional dans la promotion de la stabilité et de la sécurité.

Selon ce qu’a publié par le bureau du Proche-Orient du département d’État américain, à l’issue de la rencontre qui a réuni le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger Ramtane Lamamra avec la secrétaire d’État adjointe par intérim des États-Unis pour les affaires du Proche-Orient, Yael Lambert, en marge de sa participation à l’ouverture des travaux de la 31e session du Sommet arabe en Algérie, Yael Lambert a déclaré : « Les États-Unis sont fiers de leur partenariat avec l’Algérie, en tant que leader régional dans la promotion de la stabilité et de la sécurité ».

Au cours de la réunion, les deux parties ont discuté du renforcement du partenariat à long terme américano-algérien et des liens culturels et de l’élargissement de la coopération sur les intérêts communs.

Xiaomi Redmi 9A Mobile

Le ministre des Travaux public reçoit l’ambassadrice des Etats-Unis

Le ministre des Travaux publics, de l’hydraulique et des infrastructures, Lakhdar Rekhroukh, a reçu ce dimanche, 30 octobre 2022, l’ambassadrice des États-Unis en Algérie, Elizabeth Moore Aubin, selon un communiqué rendu public par le Ministère des Travaux publics, de l’hydraulique et des infrastructures, au siège du dit ministère.

Au cours de cette rencontre, « les échanges ont porté sur les voies de coopération conjointe entre les deux pays et le renforcement du travail bilatéral au service des intérêts communs de l’Algérie et des États-Unis », a indiqué la même source.

Ce même communiqué précise, que le ministre et l’ambassadrice ont discuté de « la volonté des deux parties de promouvoir la coopération bilatérale dans le domaine des travaux publics et l’hydraulique à travers le soutien des capacités techniques et l’échange et la valorisation des expériences ».

Alors que de son côté, l’ambassadrice américaine, Elizabeth Moore Aubin s’est réjouie de cette entrevue et s’est dite « heureuse d’apprendre comment les États-Unis peuvent soutenir les objectifs de l’Algérie en matière de gestion des ressources en eau et des infrastructures ».