La tempête Malik meurtrière en Allemagne et en Pologne

Le trafic ferroviaire longue distance a été en partie interrompu samedi soir dans plusieurs régions du nord et de l’est, notamment entre Hambourg, Berlin et Brême et demeurait perturbé dimanche en raison notamment de la chute d’arbres ou de branches sur les voies.

Les services météorologiques ont averti dimanche que des vents violents étaient encore attendus dans ces régions ainsi que dans le sud de l’Allemagne.

A Beelitz, près de Berlin, un homme de 58 ans a été tué samedi soir par la chute d’un panneau électoral emporté par le vent alors qu’il se promenait avec sa compagne, selon les médias locaux citant la police.

A Brême c’est un arbre qui est tombé sur un passant, le blessant grièvement, selon les pompiers.

Dans la région du Mecklembourg-Poméranie (nord-est), le conducteur d’une motocyclette a été grièvement blessé lorsqu’il a percuté un arbre tombé sur la chaussée. Au total, dix véhicules sont entrés en collision avec des branches tombées ou des arbres renversés dans la région de Neubrandenburg (est), a indiqué la police dimanche.

De nombreuses voitures en stationnement ont également été endommagées par des chutes d’arbres.

Après le Royaume-Uni, le Danemark et l’Allemagne, la tempête Malik a également touché terre en République tchèque et en Pologne. Un homme de 27 ans a été tué dans la province polonaise de Pommern après la chute d’un arbre sur sa voiture. Une autre personne a été blessée.

Les pompiers ont traversé le pays pour répondre à des milliers d’appels, nettoyer les arbres tombés et sécuriser les toits. Selon les autorités polonaises, quelque 680.000 foyers étaient privés d’électricité en raison de lignes électriques endommagées.

En République tchèque, les sapeurs-pompiers sont également intervenus pour dégager les arbres abattus. Plus de 30.000 foyers étaient privés d’électricité. A certains endroits, les vents ont atteint des vitesses comparables à celles d’un ouragan.