La rencontre Poutine-Scholz sur la sécurité européenne et l’Ukraine a débuté

La rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et le chancelier allemand Olaf Scholz a débuté mardi au Kremlin, sur fond de tensions russo-occidentales autour de l’Ukraine.

« On va malheureusement consacrer une grande partie de notre temps aujourd’hui à la question liée à la situation en Europe, à la sécurité et aux discussions qui sont en cours sur cette question, notamment en lien avec l’Ukraine

« , a déclaré M. Poutine au début de cette rencontre, selon les images de la télévision publique russe.

Une très longue table

Au cours de l’entretien, M. Poutine et le chancelier allemand Olaf Scholz sont apparus assis de part et d’autre d’une table blanche longue de plusieurs mètres désormais familière aux observateurs de la Russie. La scène s’était déjà produite la semaine dernière avec le président français Emmanuel Macron, le Kremlin expliquant que cette précaution sanitaire était prise pour tout invité étranger ayant refusé un dépistage anti-Covid par un médecin russe.

Ces scènes, inhabituelles pour des rencontres à si haut niveau, illustrent l’ampleur des précautions prises pour protéger le chef de l’Etat russe, âgé de 69 ans, de toute contamination en pleine pandémie de nouveau coronavirus. Mais elles sont aussi vues comme le symptôme d’un dirigeant de plus en plus distant et isolé, dont les intentions concernant la crise ukrainienne restent indéchiffrables.

Lundi, M. Poutine a même imposé cette distance au chef de la diplomatie Sergueï Lavrov et au ministre de la Défense Sergueï Choïgou, un de ses amis avec qui il passait régulièrement des vacances.