La RDC renoue sa coopération avec le FMI

International

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé la reprise de son partenariat avec la République démocratique du Congo à l’arrêt depuis 2012 à cause de l’opacité dans la gestion des ressources naturelles, a-t-on appris samedi de la télévision de l’État, RTNC.

 Fin 2012, le FMI avait brutalement mis fin à un financement de plus de 560 millions de dollars dans le cadre d’un programme économique conclu avec le gouvernement congolais (Programme économique du gouvernement 2, PEG2), dénonçant le manque de transparence dans une opération de cession des parts de la plus importante entreprise minière étatique, Gécamines.

« Je suis ravie qu’on ait pu renouer la relation et mettre en place ensemble ce partenariat pour travailler à l’amélioration de la situation économique et la situation de la population » congolaise, a déclaré à télévision publique congolaise RTNC Christine Lagarde, directrice générale du FMI, en marge de la visite à Washington du président congolais Félix Tshisekedi.

« Dès lors qu’on aura fait l’audit complet de la situation économique et qu’on aura besoin, à la demande du président, de mettre en place un programme de soutien, de financement dans le cadre de l’amélioration économique souhaitée », il est envisageable d’entrer en programme, a ajouté Mme Lagarde.

Le ministre congolais des Finances et des experts gouvernementaux sont restés à Washington pour discuter des modalités de cette reprise de la coopération entre le FMI et la RDC.

Cette reprise de la coopération est intervenue en marge de la visite du président Tshisekedi aux USA, qui a débuté mercredi et doit s’achever samedi par un dîner avec des investisseurs américains.