La présidente Metsola présente son plan pour protéger le Parlement européen de la corruption et des conflits d’intérêts

A quelque chose malheur est bon. En politique, les scandales ont un effet de déclencheur et d’accélération de réformes qui étaient en latence, ou même inimaginables. L’affaire de corruption présumée par le Qatar et le Maroc qui secoue le Parlement européen en offre un nouvel exemple. La présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, …

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité