La crise polonaise place l’Europe au pied du mur

« La Pologne ne se laissera pas intimider », a déclaré le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, mardi, devant le Parlement européen à Strasbourg. Le message est clair : son gouvernement ne lâchera rien dans le bras de fer qui l’oppose à l’Union sur la question du respect de l’état de droit et de la primauté du droit européen.Il n’apaisera pas la crise provoquée par le Tribunal constitutionnel…

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité