Karim Ben Ali: « Avant de devenir un lanceur d’alerte, réfléchissez-y à dix fois. Là, ma vie est foutue »

Abonnés Antonin Marsac Publié le – Mis à jour le

International Karim Ben Ali, c’est ce lanceur d’alerte français qui s’est filmé en train de déverser des produits dans un « crassier » (une décharge à ciel ouvert) pour le compte d’ArcelorMittal, qui l’employait en tant qu’intérimaire. Il affirme que les produits déversés, c’était de l’acide. Pour ArcelorMittal, que nous avons contacté, il n’en est rien. La justice devra trancher.

Mais pour l’instant, le lanceur d’alerte attend de voir si la peine requise contre lui de quatre mois de prison avec sursis pour « menaces » – car il s’était rendu en janvier à Florange où des échanges houleux avaient eu lieu – sera d’application. Verdict le 5 mars. En attendant, l’homme de 38 ans, sans emploi depuis cette affaire, vit avec sa femme et ses trois enfants dans une situation critique. Karim Ben Ali est l’Invité du samedi de Lalibre.be.

(…)