Justin Trudeau bien déterminé à mettre fin aux « convois de la liberté »: « Cette activité illégale doit cesser »

« Tout est sur la table parce que cette activité illégale doit cesser », a-t-il déclaré en conférence de presse. « Les frontières ne peuvent pas et ne vont pas rester bloquées », a-t-il ajouté évoquant sa conversation avec le président américain à ce sujet.

Depuis bientôt deux semaines, un mouvement de protestation contre les mesures sanitaires paralyse la capitale canadienne Ottawa mais aussi plusieurs axes frontaliers majeurs avec les Etats-Unis. Washington a appelé jeudi le Canada à employer les « pouvoirs fédéraux ».

« On ne veut jamais déployer l’armée contre la population, c’est quelque chose à éviter à tout prix. C’est une solution de dernier, dernier, dernier recours », a continué le Premier ministre canadien.

« Avant ça, il y a tellement d’étape que l’on doit et que l’on est en train d’utiliser » a-t-il dit précisant « donc on n’en est pas encore là ».

Il a expliqué qu’il allait avant tout favoriser une approche « progressive », avec une intervention policière renforcée.

« Si vous rejoignez les manifestations parce que vous en avez assez du Covid, vous devez maintenant comprendre que vous enfreignez les lois. Les conséquences sont de plus en plus graves », a-t-il précisé.