Jean-Pierre Bemba: « Le pouvoir ne donne pas tous les droits »

Abonnés Hubert Leclercq Publié le – Mis à jour le

Leader of the Democratic Republic of Congo's political party Movement for the Liberation of the Congo (MLC) Jean-Pierre Bemba (3R) greets a crowd of several thousand supporters who gathered for his rally as he returns to DR Congo on June 23, 2019 in Kinshasa. - Former Vice President Bemba spent ten years in the International Criminal Court (ICC) prison for crimes committed by his troops in Central African Republic. He was then cleared and released on appeal. (Photo by ALEXIS HUGUET / AFP)

International

Ce dimanche 23 juin, l’ancien vice-président congolais, qui a passé dix ans dans les geôles de la Cour pénale internationale (CPI) avant d’être acquitté des accusations de crimes de guerre et contre l’humanité, a été accueilli par des dizaines de milliers de supporters venus de tout Kinshasa. « À chaque fois, c’est une surprise. J’ai le sentiment qu’ils étaient encore plus nombreux que lors de mon précédent retour du mois d’août 2018. Les attentes du peuple congolais sont énormes », explique-t-il un peu plus de 24 heures après cette « joyeuse entrée ». Ses supporters l’ont accompagné jusqu’à l’esplanade de Sainte-Thérèse où l’opposant a tenu un meeting dans lequel il a fustigé la corruption.