« Je pensais qu’ils n’allaient pas seulement me tuer »: Alexandria Ocasio-Cortez revient sur l’insurrection du Capitole

Dans le cadre du premier épisode de « Being… », une nouvelle série de la chaîne CNN, la démocrate américaine Alexandria Ocasio-Cortez (AOC) est revenue sur l’insurrection du Capitole du 6 janvier 2021. Elle explique à la journaliste Dana Bash comment elle a vécu l’invasion des émeutiers. « Je ne pensais pas que j’allais simplement être tuée. Je pensais que d’autres choses allaient m’arriver aussi », témoigne la politique.

Déjà victime d’une agression sexuelle par le passé, AOC estime que cette attaque de la démocratie américaine était aussi animée par la misogynie et le racisme. « La suprématie blanche et le patriarcat sont très liés de bien des façons, estime Ocasio-Cortez. Il y a beaucoup de sexualisation de cette violence ».

Lors de la prise d’assaut, la députée s’est enfermée dans la salle de bain de son bureau. Elle a entendu un homme frapper à sa porte et crier « où elle est ? ». Elle apprendra plus tard qu’il s’agissait d’un agent de sécurité. « Il n’y a aucune chance qu’une personne dans cette situation ait même pensé qu’il s’agissait d’une force de l’ordre », raconte-t-elle à CNN.

AOC a expliqué pour la première fois avoir été agressée sexuellement moins d’un mois après l’insurrection du Capitole dans un Live Instagram. « On ne se dit pas : ‘C’est le moment. Je vais en parler maintenant », raconte Ocasio-Cortez. « On a l’impression que quelque chose se produit. Les circonstances vous propulsent presque, et vous forcent d’une certaine manière à vous manifester. Parce que je pense que beaucoup de survivants préféreraient ne plus jamais parler de ce qui s’est passé », confie AOC.