« J’aurais dû me faire vacciner »: le terrible message envoyé par un homme avant de mourir du coronavirus

L’histoire de Micheal Freedy émeut les Etats-Unis depuis plusieurs jours. Le père de famille est décédé moins de deux semaines après avoir contracté le coronavirus, laissant derrière lui sa fiancée et ses cinq enfants.

Ensemble depuis plusieurs années et fiancés depuis près de trois ans, Micheal Freedy et Jessica DuPreez avaient décidé d’attendre avant de se faire vacciner. Le couple exprimait en effet des craintes quant à la vitesse à laquelle les vaccins avaient été produits. La jeune femme explique que tous deux trouvaient cela plus prudent d’attendre, mais qu’ils ne se considéraient pas comme antivax pour autant. « Je crois aux vaccins ; je crois de tout cœur à celui-ci », a déclaré Jessica DuPreez dans les médias. « Nous voulions simplement attendre un an pour voir quelles étaient les réactions de chacun.« 

« Il paniquait »

Tout commence il y a trois semaines, au retour des vacances du couple. Micheal Freedy, qui a pris de forts coups de soleil sur la plage, semble malade. Le couple pense alors à une insolation. Il reste à la maison pour se reposer pendant deux jours et se rend finalement aux urgences, avant d’être renvoyé chez lui. Selon la jeune femme, son état n’a pas fait l’objet d’une grande attention à l’époque.

Mais l’état de Micheal Freedy continue de se détériorer rapidement. L’homme de 39 ans se rend alors une nouvelle fois aux urgences. Cette fois, il est testé positif au coronavirus. « Il paniquait, disait qu’il ne voulait pas mourir et qu’il ne voulait pas laisser ses bébés sans père », explique sa fiancée, qui se disait malgré tout rassurée par l’état de santé relativement bon de son fiancé. Il est renvoyé chez lui et les médecins lui recommandent de se reposer et de s’isoler.

« Je n’ai pas réalisé »

Mais très vite, son état s’aggrave et l’homme n’arrive plus à respirer. Le couple se rend alors une nouvelle fois à l’hôpital, pour la troisième fois en 96 heures. Là-bas, les médecins réalisent un scanner qui révèle la présence d’une pneumonie dans ses deux poumons. « Je n’ai pas réalisé, lorsque je l’ai déposé aux urgences parce qu’il ne pouvait plus respirer, que c’était la dernière fois que je lui tenais la main alors qu’il était éveillé« , explique Jessica DuPreez. « Que je n’allais plus pouvoir le serrer dans mes bras, que je n’allais plus jamais pouvoir dormir à côté de lui ».

Une semaine après son diagnostic, l’homme est transféré en unité de soins intensifs. Il est intubé et mis sous sédatif dans les heures suivant son arrivée et décède finalement le 29 juillet. Selon sa fiancée, Micheal Freedy aurait exprimé des remords. « J’aurais dû me faire vacciner« , lui aurait-il écrit par message, avant de rejoindre l’unité de soins intensifs.

Depuis ce terrible drame, la jeune femme essaye de convaincre les personnes hésitantes à se faire vacciner. Elle a déclaré qu’elle avait maintenant reçu sa première dose et qu’elle regretterait toujours de ne pas avoir fait vacciner Freedy. « Il n’avait que 39 ans. Nos bébés n’ont plus de père », a-t-elle déclaré.