Israël : la Knesset vote pour de nouvelles élections en septembre

Le Parlement israélien a voté pour sa propre dissolution mercredi soir moins de deux mois après avoir été élu, et les électeurs seront à nouveau appelés aux urnes le 17 septembre, scénario inédit dans l’histoire du pays.

Le Parlement israélien a renvoyé les Israéliens aux urnes pour la deuxième fois en moins de cinq mois.

Le Parlement israélien a voté pour sa propre dissolution jeudi moins de deux mois après avoir été élu, et pour de nouvelles élections le 17 septembre, un scénario inédit dans l’histoire du pays.

Le Parlement (la Knesset) a voté dans la nuit pour la dissolution en deuxième et troisième lectures par 74 voix pour et 45 contre, à l’instigation du Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Ce dernier, incapable de former une coalition de gouvernement avec les partis de droite arrivés en tête des législatives du 9 avril, a préféré renvoyer les Israéliens aux urnes pour la deuxième fois en moins de cinq mois plutôt que de voir le président Reuven Rivlin donner sa chance à un autre député.