Incendies à Moria : la Belgique envoie une équipe médicale d’urgence via B-Fast

Le mécanisme B-FAST concerne la Défense, l’Intérieur, la Santé publique, Bosa, les Affaires étrangères et la Coopération au développement. Cette décision répond à la demande du Ministère grec de la Santé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de l’aider à faire face à la destruction totale du centre d’accueil et à prévenir la propagation du Covid-19 dans le camp en proie aux flammes. 

Selon les Affaires étrangères, la Grèce a besoin d’une équipe médicale d’urgence et d’un laboratoire mobile d’intervention rapide ainsi que du matériel de première nécessité. L’équipe médicale, des couvertures et des sacs de couchage seront dès lors acheminés depuis la Belgique via un avion de transport C-130. « L’équipe médicale sera composée essentiellement de médecins et infirmiers spécialisés qui seront appelés à épauler les opérateurs de santé grecs en vue de prodiguer les soins et traitements appropriés aux personnes les plus touchées par le Covid-19 », précise le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin, cité dans le communiqué. 

« Outre la prise d’échantillons et la réalisation de tests, l’équipe médicale belge partagera aussi son expertise en matière de postes de triage et proposera des formations sur les mesures d’hygiène. » Des milliers de migrants sur l’île grecque de Lesbos se sont retrouvés mercredi sans abri après un énorme incendie qui a ravagé au petit matin Moria, le plus grand et sordide camp de réfugiés de Grèce, où ils s’entassaient.