Il y a trente ans, Leipzig faisait vaciller la RDA: « La chute du mur fut l’un des rares moments de joie de l’histoire allemande »

Le 9 octobre 1989 reste ancré dans ma mémoire », confie David Timm. Le directeur du département de musique de l’Université de Leipzig n’a rien oublié des événements qui ont précipité la chute du régime communiste est-allemand. « J’avais 20 ans en 1989 », raconte cet homme, au visage fin. « Je savais que ce régime n’était pas idéal mais je m’en étais accommodé. En avril 1989, je venais de finir mon service militaire et n’avais qu’une seule envie, faire de la musique », se souvient-il.