« Il fait moins chaud en enfer »: les jeunes défilent pour le climat à Milan derrière Greta Thunberg

Après près de deux années de pandémie et de restrictions qui les ont forcés à manifester uniquement en ligne, ils sont de retour, comme vendredi dernier à Berlin déjà avec Greta Thunberg, égérie de ce mouvement qui avait fait descendre des millions de personnes dans les rues du monde entier en 2019.

En tête de cortège, quelques invités de marque, notamment Greta Thunberg et la militante ougandaise Vanessa Nakate, venues à Milan à l’occasion d’une réunion de 400 jeunes du monde entier réunis par l’ONU pour donner leur vision de la bataille climatique avant la COP26.

Cette manifestation a lieu alors que les ministres de plusieurs dizaines de pays sont réunis à Milan pour une réunion préparatoire à la COP26.

Jeudi, lors de la première session de travail de cette pré-COP, le secrétaire général de l’ONU a lancé un nouvel appel urgent à l’action pour limiter le réchauffement à +1,5°C par rapport à l’ère pré-industrielle, objectif le plus ambitieux de l’accord de Paris.

« Il n’y a plus qu’un mois avant la COP26, la conférence climat la plus importante depuis Paris » en 2015 où avait été scellé cet accord historique, a-t-il déclaré.

« Je ne saurais trop insister sur le fait que le temps nous manque. Des points de bascule irréversibles se rapprochent de façon alarmante », a-t-il ajouté. Mais « nous avons un pouvoir immense. Nous pouvons soit sauver notre monde soit condamner l’humanité à un avenir infernal ».