IDH 2022 : l’Algérie championne de l’Afrique du Nord (étude)

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) vient de rendre public, ce 8 septembre, le rapport 2021/2022 sur le développement humain. Pour souligner la conjoncture difficile que traverse le monde actuellement (pandémie du covid-19, guerre en Ukraine, crise énergétique, changements climatiques), l’organisme onusien a sous-titré le rapport : « temps incertains, vies bouleversées : façonner notre avenir dans un monde en mutation ».

| LIRE AUSSI : Qualité du système éducatif — l’Algérie dans le top 5 africain (étude)

À cause des répercussions de la crise sanitaire, la valeur de l’indice mondial de développement humain a régressé pour la deuxième année de suite. Le rapport du PNUD révèle que 90 % des pays ont vu leur IDH baisser entre 2020 et 2021. Pour attirer l’attention sue le climat d’incertitude qui s’empare de la planète, les auteurs du document écrivent : « Presque partout le sentiment d’insécurité devient de plus en plus fort — une tendance qui a cours depuis au moins une décennie… La pandémie de covid-19 a fait reculer, pour la toute première fois, le développement humain mondial pendant deux ans de suite. »

Évolution de la valeur de l’Indice de développement humain 1990-2022

Contrairement aux projections, l’IDH mondial a reculé ces deux dernières années.

Avant de poursuivre, rappelons que l’IDH est « un indice composite qui mesure le niveau moyen atteint dans trois dimensions fondamentales du développement humain : vie longue et en bonne santé, connaissances et niveau de vie décent. »

(i) Consulter le rapport complet : Rapport sur le développement humain 2021/22

Quel IDH pour l’Algérie en 2021/2022 ?

L’indice de développement humain du PNUD concerne au total 191 nations. Il classe ces dernières, selon le score réalisé, dans 4 catégories : très élevé, élevé, moyen, faible.

L’institution onusienne attribue à l’Algérie, pour la période 2021/2022, un score d’IDH de 0,745. Notre pays occupe ainsi le 91e rang mondial et figure dans la catégorie des nations à l’IDH élevé. Malgré une légère baisse de son score par rapport à l’année dernière (0,748), il garde la même place au classement général et se maintient dans le podium africaine.

IDH 2021/2022, classement de l'Algerie

Avec ce score, l’Algérie fait partie des pays d’Afrique à l’IDH le plus élevé. Elle arrive en 3e position derrière l’Île Maurice (0,802 ; très élevé ; 63e mondiale) et les Seychelles (0,785 ; élevé ; 72e mondial). Dans le reste du top 10, nous trouvons : l’Égypte, la Tunisie, la Libye, l’Afrique du Sud, le Gabon, le Botswana et le Maroc. D’un autre côté, les pays africains à l’IDH le plus faible sont : le Soudan du Sud, le Tchad, le Niger, la Centrafrique et le Burundi.

Carte des pays du monde par IDH, selon l'ONU en 2021.

Carte des pays du monde par IDH, selon l’ONU en 2021.

Au niveau nord-africain maintenant, l’Algérie obtient la note la plus élevée de la région et arrive ainsi en tête du classement. Elle devance l’Égypte (97e, moyen), la Tunisie (97e, moyen), la Libye (104e, moyen), le Maroc (123e, moyen) et la Maurétanie (158e, moyen).

| ARTICLE ASSOCIÉ : Développent Humain en Afrique, quel classement pour l’Algérie ?

En ce qui concerne l’échelle planétaire, ce sont majoritairement les pays de l’OCDE qui dominent le classement. Ainsi, la Suisse, la Norvège, l’Islande, Hong Kong, l’Australie, le Danemark, la Suède, l’Irlande, l’Allemagne et les Pays-Bas constituent le top 10 mondial. Le Royaume-Uni se classe 18e, les États-Unis, 21e et la France, 28e.