Hong Kong : l’UE appelle au « respect » des droits des manifestants

International

L’Union européenne appelle à « respecter » les droits des manifestants de Hong Kong et dit « partager plusieurs » de leurs inquiétudes, a déclaré mercredi la porte-parole de la cheffe de la diplomatie européenne.

« Au cours des derniers jours, le peuple de Hong Kong a exercé son droit fondamental à se rassembler et (celui à) s’exprimer librement et pacifiquement. Ces droits doivent être respectés », affirme Maja Kocijancic dans un communiqué.

Elle assure également que l’UE « partage plusieurs inquiétudes soulevées par les citoyens de Hong Kong » sur le projet de loi gouvernemental visant à autoriser les extraditions vers la Chine continentale.

L’UE « en a fait part au gouvernement », souligne la porte-parole, et suggère l’organisation d’une « consultation publique approfondie et inclusive ».

« Nous attendons du gouvernement qu’il engage un tel dialogue avec ses citoyens », est-il encore écrit.

L’UE exhorte toutes les parties à la retenue. « La violence et l’escalade doivent être évitées », a-t-elle souligné.

Hong Kong a été ébranlé mercredi par les pires violences politiques depuis sa rétrocession à la Chine, la police ayant tiré des balles en caoutchouc et envoyé du gaz lacrymogène sur des manifestants qui bloquaient les grandes artères et ont tenté de faire irruption dans le Parlement.

« C’est une question sensible, avec des conséquences potentielles considérables pour Hong Kong et sa population, pour les citoyens européens et étrangers, ainsi que pour la confiance des entreprises à Hong Kong », prévient la porte-parole au sujet du projet de loi.