Harcelée par les antivax, une médecin autrichienne se suicide et provoque l’émoi dans le pays

Lundi 1er août, plus de 3.000 Viennois étaient venus rendre hommage à la docteure Lisa-Maria Kellermayr, sur le parvis de la cathédrale Saint-Etienne. D’autres groupes de personnes ont également décidé d’honorer sa mémoire dans d’autres villes du pays, raconte le journal Libération.

Depuis l’annonce de son décès, l’Autriche est sous le choc. Lisa-Maria Kellermayr, une médecin de 36 ans, a mis fin à ses jours sur son lieu de travail, du côté de Seewalchen. Connue de la population autrichienne depuis le début de la pandémie de Covid-19, « Docteure Lisa-Maria » sur Twitter, racontait ses consultations avec les malades. Elle en profitait également pour commenter la politique sanitaire autrichienne sans retenue.

A la télévision, où elle était régulièrement invitée, Lisa-Maria critiquait les manifestations antivax, nombreuses dans le pays. Elle est alors devenue la cible des opposants à la vaccination, qui la harcelaient sur les réseaux sociaux ainsi qu’à son bureau. Confrontée à des menaces de morts, la médecin a même fermé son cabinet.