Guerre en Ukraine: Poutine va envoyer des anciens prisonniers russes au front

En septembre, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé la mobilisation partielle de 300 000 soldats russes. Plus tôt encore, de nombreux récits de prisonniers ont dépassé les murs des prisons pour rendre publiques les propositions multiples du groupe Wagner aux condamnés de rejoindre la guerre afin d’obtenir une libération anticipée.

Et, plus récemment, la BBC nous apprend que Vladimir Poutine a modifié la législation sur l’appel des réservistes afin d’y inclure les hommes condamnés pour des crimes graves qui ont récemment quitté la prison.

Ainsi, les meurtriers et trafiquants de drogue condamné ayant récemment retrouvé leur liberté pourraient se retrouver en Ukraine pour se joindre au combat à tout moment.

Néanmoins, les anciens prisonniers condamnés pour des actes pédophiles ou pour terrorisme restent exclus du service militaire et ne seront pas inclus dans cette modification de loi.

Cette nouvelle législation pourrait permettre de contourner un problème qui avait été mis en lumière par de nombreux experts: la loi russe n’autorise pas la commutation des peines de prison en échange d’un service mercenaire. Pourtant,le chef de Wagner, Yevgeny Prigozhin, a été filmé en train de dire aux prisonniers que « personne ne retourne derrière les barreaux » s’ils décidaient de prendre les armes et de monter au front.