Guerre en Ukraine: plus de 1.400 civils officiellement tués selon l’ONU, nouveaux tirs de roquettes sur Odessa (DIRECT)

Plus d’un mois après l’invasion des troupes russes ordonnées par Vladimir Poutine, les combats continuent en Ukraine. Ce dimanche, les corps de 410 civils ont été retrouvés dans les territoires de la région de Boutcha (Kiev) récemment repris aux troupes russes, ce qui a provoqué un véritable tollé. La communauté internationale a unanimement condamné ces atrocités. De nouvelles négociations doivent se dérouler ce lundi en Turquie.

Retrouvez les dernières informations ci-dessous:

08h46: Nouveaux tirs de roquettes sur Odessa, selon les autorités locales

Les troupes russes ont de nouveau attaqué la ville portuaire d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine, à la roquette dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué lundi l’administration régionale sur Facebook. De son côté, la Russie n’a pas confirmé cette information. Plusieurs roquettes avaient déjà été tirées le week-end dernier sur cette ville de plus d’un million d’habitants située au bord de la mer Noire. Selon le ministère russe de la Défense, des navires et des avions ont bombardé une raffinerie de pétrole et trois dépôts de carburant près de la ville. Les sites visés ravitaillaient les troupes ukrainiennes qui se battent plus à l’est, du côté de Mykolaïv, selon Moscou.

06h55: Plus de 1.400 civils officiellement tués en Ukraine

Depuis le début de l’invasion russe le 24 février, au moins 1.417 civils, dont 121 enfants, ont été officiellement tués en Ukraine, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. L’ONU estime que le nombre de civils tués est en réalité plus élevé car de nombreuses victimes n’ont pas pu être signalées et confirmées.

La plupart des victimes civiles sont décédées à la suite d’engins explosifs, de tirs d’artillerie ou de missiles.

Par ailleurs, plus de 2.600 personnes ont pu être évacuées dimanche via des couloirs humanitaires, dont 1.500 de la région de Lougansk et près de 500 de la ville portuaire assiégée Marioupol.

4h25: La Russie demande une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur Boutcha

La Russie a demandé une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU pour statuer sur les « provocations haineuses » commises selon elle par l’Ukraine à Boutcha, où les troupes russes sont accusées d’atrocités contre des civils. « A la lumière des provocations haineuses des radicaux ukrainiens à Boutcha, la Russie a demandé une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU lundi 4 avril », a tweeté l’ambassadeur adjoint de la Russie aux Nations unies Dimitri Polianski.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé dimanche les dirigeants russes de « tortures » et de « meurtres » après la découverte à Boutcha, dans la région de Kiev, de fosses communes et de centaines de corps de civils.

Moscou a démenti avoir tué des civils. Le ministère russe de la Défense a affirmé que les images de cadavres dans les rues de la ville étaient « une nouvelle production du régime de Kiev pour les médias occidentaux ».

Une responsable du gouvernement américain a dénoncé la demande de la Russie au Conseil de sécurité.

« La Russie a recours au même scénario que pour la Crimée et Alep: forcée de défendre l’indéfendable (ici, les atrocités de Boutcha), la Russie demande une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU de façon à feindre l’indignation et à demander des comptes », a tweeté la responsable de l’Agence américaine pour le développement international (USAid), Samantha Power, ancienne ambassadrice de son pays aux Nations unies. « Personne n’y croit », a-t-elle ajouté.

4h07: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’invite aux Grammy Awards

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est intervenu dimanche via une allocution enregistrée lors de la 64e édition des Grammy Awards, équivalent des Oscars pour la musique américaine, pour demander le soutien à son pays, en proie à une invasion de la Russie. « La guerre. Qu’est-ce qui est l’exact opposé de la musique ? Le silence des villes en ruines et des gens tués », a lancé le président Zelensky avec son habituel t-shirt kaki, avant une performance de John Legend, rejoint sur scène par des artistes ukrainiens, Mika Newton et Lyuba Yakimchukt.

« Nos musiciens portent des gilets pare-balles au lieu de smokings. Ils chantent pour les blessés dans les hôpitaux, même pour ceux qui ne peuvent les entendre. Mais la musique se fera entendre malgré tout », a poursuivi M. Zelensky.

« Nous défendons notre liberté de vivre, d’aimer, de nous faire entendre. Sur notre terre, nous combattons la Russie porteuse d’un horrible silence avec ses bombes. Un silence de mort. Remplissez ce silence avec votre musique », a exhorté le chef de l’Etat ukrainien.

« Dites la vérité sur la guerre sur vos réseaux sociaux, à la télé. Soutenez-nous de toutes les manières possibles, toutes sauf le silence. Et après viendra la paix », a-t-il encore dit.

3h06: La ville de Tchernihiv détruite à 70%, selon son maire

La ville de Tchernihiv, au nord de l’Ukraine, est détruite à 70% après les attaques russes, a indiqué dimanche son bourgmestre, Vladyslav Atroshenko. Cette ville, qui comptait plus de 285.000 habitants avant la guerre, recense de nombreuses églises et monastères médiévaux sur son territoire. Les autorités ukrainiennes avaient introduit une demande de reconnaissance de son centre-ville en tant que Patrimoine mondial.

A l’instar d’autres villes ukrainiennes comme Kiev, Kharkiv ou Marioupol, Tchernihiv a été soumise à d’incessants bombardements des forces armées russes.