Guerre en Ukraine : le statut spécial de protection temporaire accordé aux personnes fuyant la guerre est en baisse

Selon les chiffres de l’agence Eurostat, 4.325 personnes ont obtenu ce statut en Belgique durant le mois de juin, bien moins que durant les mois précédents (26.495 en mars, 11.030 en avril, 7.270 en mai, toujours selon Eurostat). La même tendance s’observe dans les autres pays européens accueillant des personnes fuyant la guerre en Ukraine, qu’elles soient de nationalité ukrainienne ou des résidents étrangers d’Ukraine sans autre . La Pologne, en première ligne depuis le début de l’invasion russe fin février, a octroyé 61.210 protections temporaires en juin, là où elle était à plus de 670.000 en mars.

Le deuxième pays le plus concerné en juin était la Roumanie (10.360).

Début mars, les 27 Etats membres de l’UE avaient décidé d’activer pour la première fois de leur histoire le mécanisme européen de protection temporaire spécialement prévu pour les urgences humanitaires créant un afflux massif vers l’Europe. Dans un circuit distinct de celui des demandes d’asile, les personnes fuyant la guerre peuvent obtenir très rapidement et de manière quasi-automatique un statut légal dans les pays de l’UE, avec accès au marché du travail, au logement, à l’éducation et à l’aide sociale. Le mécanisme n’est pas prévu pour du très long terme: la protection est octroyée pour un an, et pourra être prolongée si nécessaire, c’est-à-dire si le conflit perdure et ne permet pas un retour sur place des habitants.

33 patients évacués vers la Belgique

L’UE est également active dans les évacuations médicales de personnes nécessitant des soins, depuis l’Ukraine ou depuis les pays voisins qui en sont demandeurs. La Commission européenne a annoncé vendredi que le mécanisme de protection civile de l’UE a soutenu depuis le début de la guerre un millier d’évacuations médicales de patients ukrainiens, vers des hôpitaux à travers toute l’Europe. La Belgique fait partie des pays qui accueillent certains de ces patients, elle en a réceptionné 33 jusqu’ici, selon les chiffres de la Commission.