Guerre en Ukraine : « Le point faible de l’Ukraine ce n’est plus l’armée ukrainienne, c’est le soutien occidental »

"Je n'imaginais pas vivre ça ici": Alina et sa mère, deux réfugiées ukrainiennes, victimes d'une violente agression en France par un "homme s'exprimant en russe"

« Je n’imaginais pas vivre ça ici »: Alina et sa mère, deux réfugiées ukrainiennes, victimes d’une violente agression en France par un « homme s’exprimant en russe »

Alina et sa mère Olena ont fui l’Ukraine en avril dernier après le début de l’invasion de leur pays par la Russie de Vladimir Poutine. Elles se sont réfugiées en France, là où elles pensaient être en sécurité mais elles y ont été victimes d’une violente agression par un homme s’exprimant en russe: « Je ne m’imaginais pas du tout vivre ça ici », explique la jeune femme au Parisien.

Guerre en Ukraine