Guerre en Ukraine: le Parlement européen donne son feu vert à de nouveaux prêts à Kiev pour 5 milliards

Ce prêt fait partie d’un paquet exceptionnel d’assistance macro-financière au pays en guerre, que la Commission européenne avait déjà évoqué en mai dernier. Ce paquet prévoit jusqu’à 9 milliards de prêts à Kiev pour l’année 2022, et il s’ajoute à une précédente assistance macro-financière « d’urgence » (1,2 milliard de prêts) sur laquelle les institutions européennes s’étaient déjà accordées peu avant l’invasion russe.

Des 9 milliards promis au printemps dernier, un premier prêt d’un milliard a déjà été libéré début août. Le but de cette « assistance macro-financière », sous la forme de prêts à long terme à conditions favorables (la Commission emprunte elle-même sur les marchés et transfère les fonds à l’Ukraine), est d’assurer une certaine stabilité à l’Ukraine en lui permettant de couvrir des besoins urgents de financement et de faire fonctionner des infrastructures essentielles.

« Les besoins de financement extérieur de l’Ukraine ont augmenté rapidement en raison de l’invasion russe. Outre les dégâts considérables causés aux routes, ponts, usines, maisons, hôpitaux et autres infrastructures physiques, le pays a également perdu son accès aux marchés financiers internationaux », justifie le Parlement.

Le texte a été adopté jeudi en plénière selon une procédure d’urgence, à une très large majorité (534 pour, 30 contre, 26 abstentions).

Pour débloquer les fonds, la Commission devra encore signer un accord de prêt avec les autorités ukrainiennes.

Dans le cadre de la « réponse d’urgence » de la Banque européenne d’investissement (BEI) en solidarité avec l’Ukraine, la BEI a quant à elle indiqué jeudi avoir débuté la veille le déboursement d’une assistance financière d’1,59 milliard d’euros. Là aussi, il s’agit de prêts à long terme soutenus par des garanties du budget de l’UE. Les paiements « aideront le gouvernement ukrainien à couvrir les besoins prioritaires de financement à court terme, à assurer des réparations urgentes des voiries, ponts et lignes ferroviaires endommagés. Ils soutiendront aussi des entreprises étatiques stratégiques, Ukravtodor, l’agence des routes, et la compagnie ferroviaire Ukrzaliznytsia », précise la BEI dans un communiqué.